• Ecouter l'Enfant

Colombie : aides, clubs et mini-camps

Depuis la Colombie, nous remercions tout particulièrement les parrains et marraines pour leur soutien et leur grande aide envers chacun des enfants parrainés. Pour notre pays aussi, l'année 2021 a été très difficile en raison de la pandémie ; notre économie est encore très touchée. De ce fait, les familles des filleuls ont beaucoup souffert de ces épidémies et l'aide apportée par le parrainage a été un soutien fondamental dans l'entretien, la nourriture et l'habillement des enfants.


Concernant la vie scolaire, ce n'est qu’en août de l'année dernière que les enfants ont pu retourner dans les écoles avec des horaires restreints et des effectifs réduits ; ainsi, l'école Maranata à Bogotá que fréquentent plusieurs filleuls a également commencé ses cours de manière très limitée mais c'était une joie pour eux.

L'école s’est à nouveau remplie des bruits et des sourires des enfants, mais l’appréhension de la contagion est là aussi.


À Bogotá, nous organisons des rencontres en rassemblant de petits groupes d'enfants dans une maison et nous présentons aux enfants des animations de manière dynamique et amusante et cela leur a apporté beaucoup de joie et d'encouragement.

Avec les enfants parrainés dans la maison d'Hector


Ça été aussi très heureux d'avoir à nouveau des contacts réels avec les enfants indigènes et les familles du Choco. En effet, en octobre, nous avons eu une semaine d’activités avec les enfants là-bas à Mondo.

Compétitions à thème avec les enfants de Mondo.

Les enfants de Mondo profitent aussi des animations


Nous remercions tous les parrains et marraines qui, grâce à leurs contributions, nous permettent de réaliser toutes ces activités.

Nous avons également pu réaliser un camp pour les jeunes à Bogotá auquel les enfants parrainés ont pu participer activement. Ce camp a été un moment merveilleux pour tous les participants.

Le groupe de campeurs (enfants et jeunes)


La plupart des enfants parrainés à Bogotá ont participé à ce camp


Les plus jeunes ont aussi reçu l'invitation à faire partie du projet.


Sandra anime un moment avec les tout-petits


Nous avons vécu au cours de l'année 2021 – et continuons à vivre – un événement très difficile : des familles indigènes sont arrivées à Bogotá avec leurs enfants - dont certains filleuls - fuyant la menace des forces révolutionnaires armées dans leurs territoires ancestraux. Ils se sont entassés dans un parc de la ville de Bogotá où ils vivent sans abri en dur mais sous des tentes de fortune, précaires refuges ; ils souffrent du froid glacial auquel ils ne sont pas habitués et certains enfants ont succombés à des complications respiratoires liées à la bronchite.

Ce sont les enfants qui souffrent le plus des conditions déplorables de ce campement.

Les enfants indigènes qui ont bénéficié du camp


« Merci à tous les parrains et marraines pour leur soutien »


Grâce aux contributions des parrains et marraines en Colombie, nous pouvons continuer notre projet éducatif envers les enfants ; les filleuls, leurs frères et sœurs et leur famille bénéficient d'une nourriture de qualité, de vêtements et d'un soutien médical dans certains cas. Cette grande aide permet aussi l’organisation de clubs et camps et, pour les enfants de la ville, le paiement des frais de scolarité dans les écoles et collèges urbains.


L'équipe de travail "SONRISAS DE COLOMBIA" exprime son immense gratitude à chacun des parrains et marraines pour son soutien à tous niveaux pour cette œuvre.


Héctor et Sandra