• Ecouter l'Enfant

Dernières nouvelles de Colombie

En août les cours et les clubs à Maranata ont pu recommencer mais avec toutes les précautions sanitaires. Héctor n’a pas pu se déplacer pour aller rendre visite aux filleuls éloignés, mais il leur a fait parvenir des colis et de l’argent pour que les familles qui ne pouvaient plus travailler à cause de la pandémie puissent payer leur loyer. Ces familles remercient chaleureusement les parrains-marraines.


En ce qui concerne les filleuls de la forêt, Héctor n’a pas pu les visiter pendant longtemps à cause de la pandémie mais aussi parce que la situation là-bas a notablement changé. En effet, il y a 3 mois, le collaborateur d’Héctor à Mondo, pour protéger sa fille, une de nos filleules, que des hommes voulaient épouser alors qu’elle n’a que 14 ans a dû quitter la communauté avec toute sa famille.


Ce faisant il a été mis au ban de la communauté. Il a rejoint le groupe d’indigènes qui vit à Bogotá mais s’est retrouvé sans aucun revenu. Cependant cela a été d’un grand profit pour ce groupe car ce frère y fait un bon travail d’évangélisation et Héctor peut aussi les visiter pour les aider matériellement (alimentation, médicaments, etc…) et spirituellement. Des parrainages sont en train de se mettre en place dans ce groupe.


Ce n’est pas sans une certaine appréhension qu’Héctor a pu enfin tout récemment se rendre au Choco et y visiter les filleuls qu’il a fait profiter de l’aide des parrains-marraines. Son but était aussi de restaurer la communauté fortement ébranlée par les derniers évènements et de rétablir avec les autorités locales le statu quo qui lui permettait jusque là de se rendre librement à Mondo. Il a réussi dans cette dernière mission et s’il a pu constater un certain découragement chez les frères, il garde espoir que des filleuls prennent la relève et s’engagent dans leurs nouvelles responsabilités.

D'après des nouvelles communiquées par Hector