• Ecouter l'Enfant

"Namaste !" le bonjour de l'Inde



En Inde les deux vagues de Coronavirus ont été très dévastatrices. De nombreuses personnes ont perdu des êtres chers et beaucoup d'enfants ont perdu leurs parents. Tous les enfants restés à BCH et ceux partis chez leurs parents ou tuteurs ont été protégés. Nous avons aidé les familles : distribution de kits alimentaires, de médicaments, et produits d’hygiène.


En attendant que l’école puisse ouvrir à nouveau, nous avons organisé des cours en ligne à l’aide d’ordinateurs et de tablettes. Mais les enfants n’ont pas la même attention qu’en classe.


Quand l’école a repris, du niveau 6 au niveau 10 (11-16 ans) les plus jeunes voulaient aussi aller en classe. Pendant qu’ils suivaient leurs cours en ligne à BCH, les plus petits jouaient dehors et faisaient beaucoup de bruit !

Les enfants partis dans les familles se plaignaient qu’ils n’avaient que deux repas par jour, parfois même un seul, alors qu’ils sont habitués à trois par jour à BCH. Nous nous sommes efforcés de leur faire porter la nourriture quand on pouvait se déplacer. Nous avons toujours eu suffisamment, nous avons été vraiment bénis.


Résultats d'examens et rentrée scolaire

Tous les élèves qui avaient un examen national à passer (niveaux 10 et 12) ont excellé dans leurs résultats : le fruit d'efforts intenses pour eux. Certains ont déjà trouvé du travail, d'autres poursuivent des études.

Habituellement la rentrée scolaire a lieu en juin ; cette année elle a été décalée en septembre.


Témoignage de Chaïthra, 19 ans

Je suis vraiment reconnaissante d’avoir pu grandir à Bethel Children's Home dès mon plus jeune âge. J’y ai appris beaucoup de bonnes choses et je continue d’apprendre dans la vie. Chaque fois que je trébuchais ou faisais des erreurs, j’ai été guidée : j'étais entourée d'attention, ce qui m’a aidée à être sur une bonne voie.

Je me souviens encore que mon père a essayé de me jeter dans un lac depuis un pont. Quand il nous a abandonnées, ma mère était sans ressources. Je n’avais que 3 ans et ma sœur Nethra avait 1 an. C’est par la grâce du Seigneur que nous sommes venues à BCH.

J'ai récemment obtenu mon certificat pré-universitaire (diplôme d’études secondaires). Cette année j’entre dans une école de soins infirmiers pour 3 ans. J’ai choisi une carrière médicale car j’espère ainsi servir les autres et leur venir en aide. Je prie pour que le Seigneur m’utilise à son service.



Appel à projet 2021

La gestion d’un foyer pour enfants est très difficile. De nombreuses mesures de sécurité doivent être respectées. Grâce à l’appel à projet d’Ecouter l’Enfant nous avons pu cette année sécuriser le dortoir des garçons* et installer une caméra de surveillance : ainsi les normes de sécurité imposées par le gouvernement pour la protection des enfants sont respectées. Nous remercions tous les donateurs d’Ecouter l’Enfant qui ont pourvu à cela. Nous avons également aménagé deux salles de classe au 1er étage, ce qui nous avait été demandé afin de respecter la distanciation.

*Le nouveau dortoir des filles était déjà équipé.


Projets

Personne n'aurait deviné qu'un virus de type Covid-19 viendrait tant modifier notre mode de vie. Les enseignants experts du tableau, des livres et de l’enseignement en classe ont dû s’adapter à l’enseignement numérique. Ils l’ont fait pour aider les élèves dans cette situation. Mais de nombreux enseignants sont à la recherche d’un autre emploi pour subvenir aux besoins de leurs familles. Pendant la pandémie, nos enseignants exerçaient comme chauffeurs, vendeurs de légumes, ... parce que nous n’étions pas toujours en mesure de leur donner un salaire complet puisque les inscriptions ne se faisaient plus à l'école.


Certains parents peuvent accompagner leurs enfants dans leurs apprentissages en ligne. Mais ceux qui sont analphabètes ne peuvent pas aider les leurs. Pour nos enfants restés à BCH nous étions là pour les enseigner et leur année scolaire s’est bien passée.


La technologie ouvre la voie à l’éducation en aidant les élèves et les enseignants à se connecter virtuellement, ce qui leur permet de rester en sécurité à la maison sans être affectés par le virus parfois mortel.


Nous n’étions pas préparés à cela, mais c’est arrivé et nous devons traverser cela ensemble, réfléchir à des moyens de gérer la situation pour continuer à fournir une éducation de qualité à chaque enfant. Des équipements numériques pour l’école nous seraient très utiles.

Nous pouvons avoir l'autorisation du gouvernement pour poursuivre l’enseignement dans notre école aux niveaux 11 et 12 :

1. Groupe PCMB (Physique, Chimie, Maths et Biologie),

2. Groupe PCMC (Physique, Chimie, Maths et Informatique)

3. Groupe COMMERCE (Commerce, Comptabilité, Economie et Etudes Commerciales).


Actuellement après le niveau 10 les élèves doivent aller dans un autre établissement : les frais de sont très élevés pour nous.

En mars 2022 un comité viendra voir si les bâtiments sont prêts. Ensuite, ils nous donneront du temps pour l'équipement du laboratoire et les livres de bibliothèque.


Merci pour toutes vos précieuses prières et soutiens.

Raju, Shanthi et leur équipe