Côte d'Ivoire

Cliquer pour agrandir les photos

Le blog - dernières actus en Côte d'Ivoire

La CIDE : Une convention destinée à protéger les enfants dans le monde

12/11/2019

1/2
Please reload

Nos filleuls en Côte d'Ivoire

Nos filleuls sont issus principalement de l’orphelinat de Danané (*).

Ces enfants sont majoritairement des orphelins dont les parents ont été victimes des conflits interethniques et sociaux qui ont embrasé le pays depuis 2002.

Le parrainage est aussi étendu à d’autres enfants vivant en famille et résidant dans un périmètre proche de la ville.

 

(*) Danané est une ville de 60 000 habitants située à l’ouest du pays près de la frontière du Libéria et à 650 km de la capitale Abidjan.

Principales actions et activités des parrainages

  • Achat de nourriture (lait pour nourrisson, riz, poisson frais….

  • Participation à certains soins médicaux

  • Produits d’hygiène (savon, dentifrice, brosses à dents…)

  • Pour les plus grands : frais scolaires (cartables, papeterie…)

  • Habillement (uniformes, chaussures…)

Des actes de violence et de guerre civile ont laissé de nombreux enfants abandonnés, leurs parents ayant disparu durant ces exactions. Partout ce n’était que désolation : écoles ravagées, infrastructures sanitaires détruites, habitations pillées, administrations fermées.

Devant un tel désastre, une sœur ivoirienne, résidant en France et en voyage dans cette région (sa région d’origine), eut la conviction que Dieu lui demandait de faire quelque chose pour aider ces enfants livrés à eux-mêmes.

En 2004, un projet de création d’un orphelinat est lancé, soutenu par une ONG locale ‘’Santé Infantile’’, ainsi que par l'association ‘’Le Relais de l’Evangile’’ (Montbéliard).

L'orphelinat CEntre Régional Chrétien d’Accueil Des Orphelins (CERCADO) voit le jour en 2005. A son ouverture il accueille 16 enfants âgés de deux à trois ans, tous orphelins de père et de mère.

Le personnel est composé de bénévoles, de jeunes sans emploi et de personnes à la retraite.

Par la suite, l’orphelinat acquiert de la renommée dans la région : les demandes d'accueil d'enfants affluent mais ne peuvent pas toutes être acceptées en raison du budget. Le CERCADO ne reçoit aucune aide publique car l’état ivoirien ne subventionne pas les orphelinats.

En novembre 2007, les armées belligérantes* stationnant dans le pays réunissent leurs efforts pour réhabiliter en partie les locaux de l’orphelinat et y construire un réfectoire. Cependant l’orphelinat s’avère trop petit, les locaux existants ne sont pas conçus pour répondre aux besoins réels et satisfaire aux critères d’habilitation des autorités ivoiriennes.

Courant 2010 celles-ci imposent que les plus grands enfants regagnent leurs familles (chez les oncles, tantes..). Seuls les enfants en bas âge sont autorisés à rester à l’orphelinat. Dans l’urgence, un projet de construction d’un nouvel orphelinat voit le jour, projet modulable permettant une réalisation par tranches en fonction des opportunités de possibles financements. Un terrain est alors acheté et petit à petit des financements arrivent pour permettre de démarrer des travaux qui dureront trois ans.

Courant 2013, l’administration ivoirienne accorde l’agrément de la construction et l’ouverture du nouvel orphelinat : les enfants peuvent intégrer les nouveaux bâtiments en septembre.

Depuis 2014 l'élevage de quelques porcs est utile pour la consommation et crée une source de revenus.

 

En 2018, 22 enfants sont hébergés au centre et 34 en familles d'origine. A partir de 4 ans les enfants sont scolarisés dans une école primaire nationale située près de l’orphelinat. Les enfants bénéficient de soins (nourriture, soins médicaux) et d’un éveil biblique assuré par le personnel de l’orphelinat.

* L’armée ivoirienne, les ‘’Forces Nouvelles de Côte d’Ivoire’’, les forces de l’ONU CI et les troupes françaises de l’opération Licorne

  • Facebook
  • Instagram

© Copyright 2019 - Écouter l'Enfant  - ecouterlenfant@gmail.com 

Siège social de l'association : 25 Rue de la Pierre Merlière 38770 LA MOTTE D'AVEILLANS

France